Index du Forum

Un Cataclysme puissant qui ravage une société moderne, en pleine expansion. Les survivants s'entraident pour tenter de recréer un ordre viable... Mais nul ne sait ce qui les attend, surtout pas eux !
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Première note de Neorbis ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> # Neorbis: passage de sécurité -> Historique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nëlenia O'Kenelly
Civil/Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2010
Messages: 83
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 00:16 (2010)    Sujet du message: Première note de Neorbis Répondre en citant

L’an 0.

On s’est souvent demandé si il avait un jour existé, à partir de quand nous devions le daté. La première apparition de l’être humain sur terre, la naissance d’un Dieu… Aujourd’hui, nous pouvons sans conteste parler d’an zéro. Le monde est dévasté, une terre stérile et froide. Voilà ce qu’il reste de cette planète bleue que nous avions connus. Qu’est ce qui a déclenché ce grand Cataclysme ? Je crois que personne ne peut le dire, personne n’a jamais vraiment cherché à savoir pourquoi. Ce qu’il reste des plus grandes villes du monde sont des ruines d’immeubles qu’on s’occupe de retaper pour les rendre vivables.

A vrai dire, il ne reste plus grand-chose du monde tel que nous l’avons connu, si ce n’est les quelques Atlas qu’on a réussi à sauver. Il semblerait que tout ai bougé au niveau des plaques tectonique, et que la plus part des continents comme on les a connus, ne sont plus… Je dirais qu’il ne reste plus qu’un amoncellement de terre, de la taille de l’ancienne Océanie. Alors autant vous dire que l’on serait bien incapable de vous dire quel est l’ancien nom de la ville dans la quelle on se trouve. Il y a eu trop de dommage pour qu’on puisse retrouver quelques marques significatives.

Par contre, à défaut de pouvoir vous dire ce qu’il c’est passé, je peux peut être vous dire comment était la vie avant le grand Cataclysme. Une société moderne, ultra développée. Des grandes villes brillantes, tout d’acier et de verre. Elles avaient suivi un cours logique, une forte robotisation, au point où l’on trouvait des machines à chaque angle de rues. Que ça soit pour la déclinaison de service, ou encore pour son service personnel. L’homme n’était plus qu’un être de désirs qu’il faisait vivre dans son quotidien. Artistes, penseurs... Bref, plus qu’une vie de passion et d’envie. On pourrait presque parler d’une société sans contraintes... Cela impliquait aussi un système politique et social assez particulier. Mais quoi qu’il en soit, cela nous avait semblé paisible. La plupart des grandes puissances mondiales gouvernaient ensemble, nous avions réussi à éradiquer toute trace de pauvreté et de misère par divers substituts.
Du moins, c’est ce qu’on nous avait fait croire. Au moins, moins on savait les choses, et mieux c’était. Les gouvernements en place s’arrangeaient pour qu’on réfléchisse le moins possible, mais le plus étrange au demeurant, c’était que personne ne s’y était opposé. On nous laissait vivre comme on l’entendait, et en contre partie, personne ne posait de questions. Enfin presque pas tous. On commençait à avoir de plus en plus d’orages, des coupures répétées. La chaleur ne cessait d’aller en s’augmentant. Pourtant, on nous avait certifié avoir réussi à palier les erreurs de nos prédécesseurs en terme d’écologie. Il fallait croire que ce n’était pas le cas, ou qu’il y allait quand même avoir des conséquences.

Le plus étrange, ça a été les aurores boréales s’étendant sur plusieurs kilomètres carrés. Aussi belles fussent elles, elles n’étaient pas vraiment sensées recouvrir l’ensemble de nos ciels. Quoi qu’il en soit, c’était annonciateur de mauvais présage, et je dois avouer que ça n’a pas loupé. Un soir, un orage magnétique de grande ampleur éclata, coupant de ce fait la plus part des réseaux électriques et informatiques de l’ensemble des grandes villes du mondes. Autant vous dire que la panique qui en découla fut sans nom. Je dois avouer que mon bar a été le centre de regroupement de beaucoup de gens en proie à la peur. Aussi étrange soit ce détail, j’avais choisit de garder un effectif manuel comme pas mal de mes confrères. C’était surement le dernier lieu de chaleur humaine qui subsidiait dans nos sociétés.

On avait naïvement cru que ça passerait, après tout cela s’était produit par le passé. On ignorait cependant ce qui allait suivre, le ciel était loin de nous avoir tout dévoilé. A cause des éruptions solaires, nos scientifiques n’avaient pas réussi à voir une comète qui s’approchait dangereusement de notre planète. Et cette dernière, vient s’écraser en plein océan, avec une vitesse suffisement importante pour fissurer l’écorce terrestre. Encore une fois, je vous laisse imaginer les dommages.
A partir de là, je n’émets que des hypothèses. Je ne sais pas trop si ce que j’avance à le moindre sens, mais quoi qu’il en soit, la chute de la comète provoqua des séismes d’une violence hors du commun….et à divers endroit du globe. Ce qui se passa ensuite... je ne saurais pas vous le dire. Chaos, incendies, irruptions, raz de marrés, des destructions... Vraiment, je ne sais pas. On a tenté de survivre plus ou moins comme on pouvait…. Je crois que cela à duré plusieurs semaines… Mais je n’en suis pas sur du tout. La notion du temps nous à tous plus ou moins échappée.

Nous avons décidé de partir de notre ville, de toute façon complètement ruinée, et nous avons marché... L’an Zero pour nous, c’est à partir du moment où tous ces aléas ont cessé. C’est à ce moment là que nous nous sommes rendu compte que tout avait changé. Des montagnes où il n’y en avait pas, des étendues d’eau complètement asséchées….

Nous nous sommes retrouvés, une sorte de colonies de survivants si l’on pouvait dire. On s’est installés dans des ruines d'une ville où de hauts buildings s’étiraient. Allez savoir quelle ville ça pouvait être, on n’en a jamais eu de ce genre là où on vivait. Après plusieurs mois passés à retaper les bâtisses - et on continu toujours-, nous avons plus ou moins établi un périmètre. A proximité de l’eau, on a pu faire le tour... et sans certitude, je pense pouvoir dire qu’on se trouve sur une île... Immense, mais esseulé.

Ha ! Autre étrangeté: si on de l’eau très proche de nous, il semblerait que certains endroits eurent été vidés... En effet, de profondes crevasses, tranchantes, blanches et salées, nous barraient la route. On dirait d’anciennes fosses marines... Nous avons même un volcan en deçà de là où nous vivons...

Voilà pour ce qu’il est des premières notes que j’ai pu prendre. Pour l’heure, nous sommes occupés à faire de notre endroit quelque chose de viable. Je reprendrais ça plus tard.




[ 01-01-00 ]
 
 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Juin - 00:16 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.     Index du Forum -> # Neorbis: passage de sécurité -> Historique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com