Index du Forum

Un Cataclysme puissant qui ravage une société moderne, en pleine expansion. Les survivants s'entraident pour tenter de recréer un ordre viable... Mais nul ne sait ce qui les attend, surtout pas eux !
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] ::
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> # La colonie Neorbis -> Le Phenomen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zerval
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Nov - 21:17 (2010)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

Ah cool ! Des prods. En guise de remerciement, un p’tit clin d’œil. J’lui revaudrais ça, comme d’hab, elle sait bien comment j’fonctionne toute manière. J’trouverais bien d’quoi la faire sourire. En fait, j’sais pas depuis combien d’temps j’l’ai pas vu sourire celle là. Un paquet d’temps ça c’est clair, sauf quand elle explosait la tête d’un type un peu trop con pour s’en prendre à elle. Smoker un jour, smoker toujours, même avec les Burning Brains dissouts on est du genre coriaces sur nos principes. Moi, mes lunettes et mon irréprochable et grandiose façon de m’faire comprendre. C’est vrai quoi, montrer l’exemple à l’ancienne c’est toujours mieux qu’des belles paroles non ? Toute façon si vous êtes pas d’mon avis j’m’en tape, ça m’empêchera pas d’faire ma loi comme j’veux ! C’est pas parce que c’paquet d’merde était au comptoir que j’allais m’dégonfler pour ravager un type non ! Ça va pas ou quoi ?!

Nel arrive dans la foulée pour incendier ma p’tite méca. J’dis rien, Havoc a bien assez de répondant pour la sécher direct si elle a un problème. En attendant, la bouteille de sky se vide, alors j’la tire d’à côté d’ma salope et j’l’enquille direct à la bouteille. Une bonne grosse lichette pour dérouiller les circuits et c’est reparti. La pochette toujours sur les genoux, j’mate vite fait son contenu. Ah ! Ça sent les nouveaux tests. Des cachets qui ressemblent à des vaches miniatures, j’en avais jamais vu d’sa part. Certainement un truc qui attaque bien pour me remettre d’aplomb en cas d’pépins. Mais y m’fallait quand même un truc plus léger, histoire de m’sentir bien et pas d’péter un câble en plein milieu d’une conversation entre nous. En parlant d’ça, j’retire le joint d’la bouche d’la barmaid et m’en tire une latte avant d’lui rendre, ça m’évitera d’en rouler un avec le peu d’came qui m’reste.


Merci poupée.

Pas oublier le remerciement, surtout pas, même si elle avait pas trop l’choix. Question d’politesse, merde ! Tout de même, c’est quoi cette génération d’mal polis ?! Franchement, le monde c’est plus c’que c’était - non, sans blague ?… - faut tout vous rapprendre ! M’enfin, elle par contre elle m’dit merci pour la cuisine. Si au moins elle avait goutté à la barbaque, elle aurait su à quel point la viande d’humain rend dépendant ! C’est trop bon cette merde là, même quand c’est contaminé à la radio luminescence. Bien sur, c’est meilleur quand c’est parfumé aux herbes ! Haha ! J’frappe du poing gentiment sur la table après la seule et unique phrase pertinente d’Havoc.

Je marche ! J’te dois bien ça. Justement j’ai un ancien troufion d’not’ bande à aller asticoter ! J’sais pas si tu t’souviens d’ce larbin maigrichon qui m’servait d’punching-ball à l’époque ? J’vais aller lui rendre visite dans sa niche et j’te dégoterais ta ferraille. Ça t’va ?

Ouais, c’mec là c’était l’p’tit qui d’vait reprendre le flambeau avant que j’tue l’ancien boss des Burning Brains. Du coup j’l’ai descendu en flèche jusqu’à c’qu’il devienne invisible. Éviter toute concurrence quoi, c’est aussi ça la vie d’un smoker: être respecté en écrasant les autres… Et j’adore ça !

Un peu court déso, ça servira a relancer un peu le sujet !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Nov - 21:17 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nëlenia O'Kenelly
Civil/Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2010
Messages: 83
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Nov - 14:02 (2010)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

Les smokers. Qu’est ce que je savais d’eux au fond ? Guère plus de chose que le commun des mortels dans cette ville pourrie, à part peut être que j’ai pleinement saisie la violence qui les habitais. Et parfois la rareté de leur connerie aussi. Disons juste que ce sont des groupements de types plutôt louches, plus dangereux, qui vivent en marge de la société. Une nouvelle forme d’anarchie si je puis dire. Le genre qui exècre l’humanité mais qui ne peut cependant pas s’en affranchir. Un joli paradoxe si vous voulez mon avis, saupoudré d’une utopie morbide. J’peux pas franchement dire que je ne les aime pas, mais ils foutent un bordel monstre dans ma ville, ils sont complètement ingérables… Et ils me foutent du plomb dans l’aile dés qu’ils peuvent, la preuve. Bon, je dramatise, on s’entend plutôt bien en général.

Mais je ne suis pas comme eux. Je ne partage pas leur mode de vie, je ne vis pas dans la violence qui les soudes. Moi, j’vis seule. Je n’ai besoin de rien, ni d’personne et j’ai suffisamment de ma propre violence et merde pour aller me fourrer dans celle des autres. Les autres, c’est ma source de revenu. C’est mon moyen de pression. La connaissance c’est le pouvoir. Un pouvoir dangereux, sur le fil du rasoir, qui vous pend une épée de Damoclès au dessus de la tête et au moindre faux pas…. Disons juste que c’est le genre de chute qui ne vous fait pas revenir en deuxième semaine. Au travers de la fumée opaque de mon joint, je les observais tous les deux, Havoc et Zerval. Ils étaient le reflet pur de cette ville, de cette société en décadence total. La violence à l’état brute. Dans son plus simple appareil.

Je la sentie qui me glissait une étrange poudre sur les genoux. Tiens, ça manquait ça. Discrètement, je le fis glisser dans ma poche, avec elle nul besoin de vérifier, je lui faisais confiance quand il s’agissait de la cam. C’était peut être pas bien prudent quand on la voyait comme ça…Mais bon, disons que quand on se penchait un peu plus sur le genre de relation qu’on entretenait bha…c’est très logique. Tandis que je rangeais ma dope, je senti mon joint me filer des lèvres. Zerval. Trésor un jour je t’expliquerais que j’suis pas toujours à ta disposition. Surtout quand il s’agit de te taquiner. Un fin sourire se glissa sur mes lèvres et je me détendis, avec de récupérer mon bien et de les écouter. C’est quoi le topo ? Havoc, elle veut sa ferraille…ça je pense qu’on l’aura tous bien compris. Et Zerval va lui filer un coup de main… Allons bon, plus on est fou, plus on rit. Ca me rappel que tiens, j’ai toujours les codes pour rentrer dans les archives…

Sauf que là, je peux le sentir le danger. Celui qui vient de la bassesse humaine et surtout, du tréfonds de la ville. J’connais pas des masses de trucs sur Zerval, juste assez pour savoir qu’il a envoyé plus d’un mec à la morgue où même un dentiste n’aurait pas pu reconnaitre la victime. Il s’était imposé comme chef d’un groupe de smoker quelques mois après que Neorbis soit devenue fonctionnelle. Cette histoire avait fais grand bruits dans la communauté smoker, et le mec que je me faisais régulièrement à ce moment là, avait la langue bien pendue. Faut dire que j’ai toujours su comment la lui délier à celui là. Il s’avère que le mec en question bha… y a fort à parier que ça soit celui que Zerval veut aller voir. Un genre de beau mec, assez jeune et vindicatif, tout droit désigner pour devenir un leader avant d’être coiffé au poteau. Depuis, je ne l’avais plus jamais revu et j’ai fais la connaissance de Zerval à ce moment là. J’crois pas avoir perdu au change.

D’un air songeur, je remplis les trois verres de whisky avant de porter le mien à mes lèvres, le regard dans le vide. Je buvais sans grande motivation, laissant mes méninges faire le boulot. Cette histoire là, ça pourrait bien avoir de sacré répercussions… Et pas que des mauvaises. D’un coup d’œil je lorgnais sur la pile à fission. J’avais pas spécialement besoin d’électricité, j’étais une des premières à en bénéficier dans la ville, ainsi que de certaine dérogation. Mais c’est pas comme si c’bar était le seul endroit dans le quel je créchais. Je soupirais. Encore une journée tranquille tiens. Je me penchais sur la table pour éviter que n’importe qui nous entende.

« - Okay mes chéris. Toi là, tu veux te ferraille et toi t’as besoin de recharger tes batteries. Ton loulou la, tu peux le ramener ici si t’as besoin… Qui sait ça pourrait m’faire rêver de revoir son minois. Mais c’est pas sur qu’il est le matos de la miss. Par contre moi, j’ai peut être un moyen de vous satisfaire tous les deux… »

Sauf que je jouais un peu gros. Okay j’pouvais rentrer dans les archives une fois, mais encore fallait il que je puisse sortir ce dont ils avaient besoin de façon discrète…Disons que si je commence à y faire mes courses du mois….Bha ça va pas passer inaperçu quoi. Surtout si le maire s’en aperçoit. Je sais que je trouverais toujours un moyen de faire passer ça…mais il faudrait que je fasse profil bas un certain nombre de temps après. Les sourcils froncés, je ne regardais aucun de mes deux potes, mes yeux rivés sur un point fixe et irréel. J’tirais une nouvelle latte.

« - J’ai eu l’droit d’aller faire un petit tour dans les sous sol des archives, je sais que là bas on y entrepose tout un tas de vieux truc pour de la récup’. J’ai aidé à concevoir ce bâtiment, alors forcément… Seul soucis c’est qu’il n’y a que moi qui peux y rentrer et à la base c’était pour te récupérer ce dont t’as besoin Zerval… Alors si jamais tu me donnes une liste de truc précis Havoc, je peux peut être arrivé à te récupérer ce que votre gars pourra pas vous filer… A condition que tu me préviennes la prochaine fois que tu prépares un coup dans l’genre… C’est pas que ça me chagrine, mais y a un col blanc que je dois caresser dans le sens du poil….et j’tiens pas forcément à le caresser ailleurs pour le calmer… »

Ma réputation n’était plus à faire dans cette ville, mais tout le monde savait que ça ne s’arrêtait pas à de l’argent. Quand je jouais mon corps, je jouais souvent bien plus et je ne le faisais pas tout le temps. Surtout pas avec un mec aussi tordu qu’Haveloc White. Mon visage s’était figé dans une expression tendue, à la limite du dégoût. Baiser un mec c’est pas dur, lui donner ce qu’il veut et lui faire prendre son pied, c’est parfaitement dans mes cordes. Mais le maire, je savais que plus que mon corps, c’est mon…âme si je puis dire qu’il volerait. Même si j’crois pas en ces conneries, je me comprends. Je sais que pour le satisfaire, il serait prêt à me détruire, et même si c’est pas chose aisé, ce genre d’hommes le pouvait. Je secouais la tête pour chasser cette pensée de ma tête avant de sourire aux deux smokers devant moi.

« - Alors ? Est-ce que ça vous va ? Je compte y aller de nuit, ça me sera plus simple…On peut se retrouver ici ça ne craint rien. Et puis peut être qu’on pourra trouver une utilité à cette pile à fission que nous convienne à tous… »


Mon sourire s’étira jusqu’à en devenir presque coupant. Les expressions de mon visage devinrent plus dures. Adjacent à mon bar, y avait un genre de souterrain, de cave immense que je ne pouvais pas éclairer puisque je ne l’ai pas déclaré, mais si jamais…Disons que ça pourrait devenir une planque et de là, j’ai la certitude que je pourrais avoir la main mise sur à peut prêt tout ce qui se trame dans cette ville. Suffit juste d’employer les bonnes méthodes et de connaître les bonnes personnes. Et pour ça, j’en avais justement deux sous mon nez.


Revenir en haut
Havoc
Smoker/Humain

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Jeu 18 Nov - 00:25 (2010)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

La salle reprenait ses droits, et le volume sonore augmentait alors que la foule se refermait sur les restes de l'apanage de violence. L'incident était clos. Dans trois verres, il serait oublié. Comme tous les autres. Chaque jours des dizaines de types se faisaient plomber aux quatre coins de cette décharge qu'ils appelaient ville. Tout le monde s'en foutait, Havoc la première. À ses yeux, c'est ce qui rendait la vie dans le coin appréciable. La cigarette se consumait entre ses lèvres trop fines, et la fumée montait en arabesques sous la lueur des néons. Elle reprit une gorgée de whisky en écoutant les deux autres d'une oreille distraite. Des plans, des conspirations. Ridicule. Tout ce qui l'intéressait, c'était le matériel, et ils avaient l'un comme l'autre dit qu'ils s'en occupaient. Qu'ils charment, qu'ils estropient, qu'ils tuent ou qu'ils baisent, rien à branler, c'était leur problème. Seule la marchandise comptait. Pas même l'ombre d'un sourire ne vint s'égarer sur le visage de la mécanicienne au trait d'esprit de la patronne. Elle n'était pas d'humeur à la plaisanterie. La construction du camion était une fois de plus reportée, et ça, ça l'énervait. Beaucoup. Ses doigts se crispent sur son verre. A vrai dire, ça la fout hors d'elle. Elle sent monter la pulsion de mort. Ce n'est pas le moment. Vision furtive de la jugulaire d'O'Kenelly. Pouls accélère. Pas le moment. Elle farfouille dans sa poche. Cachet blanc. Sur la langue. Gorgée de whisky. Tousse. Tenir quelques secondes. Drogue va agir. Va agir. Va ag...

Le monde ralentit autour d'elle, alors que sa chaise s'ancrait dans le sol. Elle fut assaillit par une pesanteur salvatrice. Ses muscles se détendirent peu à peu, ses phalanges reprirent leur couleur d'origine, et elle reposa son verre. Elle leva un regard vide en direction des deux autres et hocha la tête. Très bien, allez-y, faites... Ce que vous comptiez faire. Elle ferait une liste, et elle viendrait au rendez-vous. Elle doutait que les archives autre chose que des morceaux de tôle rouillée. Et quand bien même, s'il y avait quoique ce soit d'intéressant, Nëlenia serait probablement incapable de le repérer. D'autant que... Te faire une liste ! Idiote. Est-ce que tu sais différencier un circuit logique d'un multiplexeur ? Ou même un transfo d'un condensateur ? On ne s'improvise pas électronicienne. Ou alors il fallait qu'elle marque "tout ce qui contient ou peut contenir des composants électroniques" et à ce moment là, il faudrait que tu descendes dans les archives avec un semi-remorque. C'était vraiment une idée grotesque.

Mais elle hocha la tête et ne lui envoya pas son fiel à la gueule. Inutile de se fâcher avec elle. Zerval irait pour la énième fois fracasser...

"Cid."

C'était le nom du maigrichon en question. Un Burning Brain. Arrogant. Comment O'Kennelly avait pu se taper ça ? Il avait rejoint le groupe à l'époque ou Mandark avait repris le commandement. Seulement deux semaines après son arrivée, il convoitait déjà la place de chef. Finalement, Zerval tua Mandark, et mit un terme aux ambitions de ce crétin de Cid. Havoc ne put contenir une mimique de dégoût. Ce type n'avait aucun intérêt. Il n'était pas smoker, pas au sens ou elle l'entendait. Il était pédant, il était attiré par le pouvoir et la richesse. Il était beau et tenait à le rester. Il n'avait rien compris. Rien du tout. Pauvre débile de Cid. Puisse le Boss t'enfoncer un peu de plomb dans le crâne, au sens propre comme au sens figuré. Heureusement qu'elle était droguée, sinon le simple fait de penser à ce connard aurait provoqué un nouvel accès de violence. Elle se contenta de boire une nouvelle gorgée de whisky et de tourner ses yeux éteints vers l'androïde.

"Salue-le pour moi."

À grands coups de barre à mine, si possible.


Revenir en haut
Zerval
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Jan - 12:21 (2011)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

Bon, bon, bon. Au moins y'a un semblant de plan dans la place. Moi j'défonce du smoker, ma p'tite catin aux archives et la méca qui va attendre sagement sa came dans son repère. Aaaah les ruines, cet amas qu'on appelait autrefois une ville. Au moins elle a réussi à en tirer profit cette petite. C'est bien une Burning Brain celle là ! Enfin, j'ai ma p'tite idée sur le plan à suivre. Moi, j'vais voir ce merdeux d'pseudo "héritier" pour lui soutirer sa féraille. Le seul problème c'est qu'y m'faudra autre chose que ma bécane pour transporter le matos. Là, Nel devient utile: elle va chercher une pile a fission aux archives, ça en fera deux et elle pourra faire de l'autre c'qu'elle voudra. Après tout, au marché ça vaut une couille et deux bras c'truc à la con, autant en profiter.

Mes gonz', j'ai ma p'tite idée. Moi, j'vais voir ce blaireau pour ta ferraille. Nel, tu vas aux archives pour une autre pile a fission, on aura probablement pas b'soin d'plus vu c'qu'on peut faire avec. Le seul truc c'est qu'y va m'falloir une voiture ou un p'tit fourgon d'merde. Le reste, j'm'en charge !

Un début d'plan, mais au moins j'en ai un, les p'tites se démerderont après. J'roule un joint pur et j'l'allume pour en tirer une dose avant d'me remettre une lampé de sky par la bouteille et j'me lève. Faut qu'j'aille pisser, besoin naturel ! J'rentre dans les chiottes avec mon joint, ça va c'est propre. Enfin, j'm'en tape un peu, mais c'est quand même mieux quand c'est lavé. J'reviens a la table tranquillou dans les deux minutes qui suivent. j'm'en rejette un - de verre de sky - et j'me rassoit en les regardant toute les deux. La belle panoplie que j'me tape n'empêche. Une gonz' qui sert pas a grand chose sans indications et une méca qui en a rien a foutre de tout sauf de sa ferraille. Mais j'aime ça ! après tout c'est juste les nanas desquelles j'suis le plus proche.

Aller les poupées, pas la peine de bavarder plus longtemps, j'ai du p'tit con a casser en deux ! A moins que vous m'proposiez un truc plus... intéressant a faire ! Mais d'abord, faut que l'une d'entre vous me fasse un bon casse dalle pour le chemin !

J'parlerais d' mon canon a fission à Havoc après, on verra c'qu'elle peut m'bricoler pour m'faire bander. Faudra que j'teste mon futur nouveau matos après, mais on verra d'quelle façon plus tard, là c'est pas une priorité, même si j'ai mes préférences là dessus. J'm'écarte tranquillement d'ma chaise et j'vais pour sortir du bar. Il est temps pour moi que j'retourne dans ma planque et que j'prenne deux ou trois bricoles pour aller voir ce trou d'uc' de Cid.


Revenir en haut
Nëlenia O'Kenelly
Civil/Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2010
Messages: 83
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Jan - 19:13 (2011)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

Une baffe. Assenée derrière le crâne de mon arrogant de petit –enfin façon de voir les choses- crétins de smoker. Un truc plus intéressant à proposer, non mais ça va pas non ! C’est pas qu’il me branche pas, mais Havoc….enfin déjà que bon, j’suis difficile avec les filles, elle j’crois pas franchement que ça soit son trip. Et puis…non. Quand je vois ce que je vais avoir à faire, franchement on prendra du bon temps un autre jour.

« - Plus tard trésor, pour les bons plans intéressants…Quand tu le deviendras par exemple. »


Je lui offrais un sourire carnacier et enjôleur, avant de me lever de table, avisant la bouteille vide de sky. En soupirant, je la pris vivement pour la changer derrière mon bar. Ils avaient une sacré descente ces deux là quand ils voulaient…et autant dire qu’ils le voulaient souvent ces enfoirés. Enfin. Au vue de ce qu’ils m’offraient en informations et services, c’est vraiment pas cher payé. Je levais un sourcil en me rappelant que Zerval voulait quelque chose à grignoter pour le voyage. Imaginant mal Havoc dans une cuisine, je décidais donc de lui faire un genre de sandwich monstrueusement conséquent. Et sans viande humaine de préférence.

Au bout de 10 minutes, je revins avec une bouteille de sky toute neuve, un sandwich dans un cellophane et un paquet de truc étranges de ma confection. Un mélange séché de viande, un peu du genre des graillons de canard que l’on pouvait trouver dans le Périgord noir, en France. Mais bon, je doute que ça soit aussi bon, même si maintenant je peux me vanter d’être le chef incontesté de la cuisine dans le monde entier, vu ce qu’il reste comme survivants…Mais nan, c’est pas mon genre, j’suis vraiment trop modeste comme gonzesse. Enfin. Je filais d’un geste détaché son déjeuner à Zerval et fis glisser la bouteille prêt d’Havoc avant de m’assoir à nouveau prêt d’elle.


« - Okay, j’irais te chercher ça, de toute façon j’ai quartier libre donc bon… Et si je négocie bien, soit je peux trouver quelqu’un qui s’y connait, soit je peux emmener quelqu’un avec moi…Allons bon, je n’ai pas bien le droit, mais c’est pas comme si j’étais le genre de gonzesse à m’offusquer de ce genre de chose….Donc bon Havoc, si tu peux te la jouer discrète, y a moyen que tu fasses ton marché la dedans si tu veux. Pour la voiture….ouais ça doit aussi pouvoir se faire, par contre là va me falloir négocier un peu plus que d’habitude….Mais je m’en occupe soit sans crainte. Tu me diras juste où et quand, et je te l’amène. Ha et puis, salut Cid de ma part, je suis sur que tu sais comment, ça lui fera plaisir venant de moi… »

Je lui souriais encore, un peu plus amèrement cette fois, le regardant quitter mon bar. Tout en soupirant, je me tournais vers ma dealeuse adorée, enfin encore une fois c’est une façon de parler.


« - Si tu ne peux pas venir avec moi pour une obscure raison, dit moi ce qu’il te faut. J’ai probablement pas ton don pour faire de la réparation, mais j’ai pas mal du bosser dans la technologie, donc je m’y connais pas trop mal…en matière de récupération, pour le reste c’est franchement plus de mon ressort… Qu’est ce que t’en penses ? »


Demander à Havoc ce qu’elle pensait, c’était comme s’adresser à….un animal mutant. Il vous regardait avec des grands yeux vides, en montrant les dents avec la bave aux lèvres. Bon j’exagère un peu, c’est pas qu’Havoc pense pas…du moins je l’espère pour elle, c’est juste qu’un enchainement d’une phrase avec sujet verbe complément c’était déjà trop. Mais on s’y fait à force, on s’habitue et quand on commence un peu à la connaître, on finit par deviner sans trop de mal ce qu’elle veut. Pour le reste c’est une vraie tombe et un vrai mystère ambulant…C’était parfois effrayant, faut bien l’admettre. Son job lui permettait de jouir d’une certaine notoriété dans le sens où elle n’était pas pourchassée par les fanatiques, et pas détesté par les scientistes. Elle réparait, rafistolait tout ce qui touchait à la mécanique, du coup si on la payait assez, chacun y trouvait son compte. Par contre elle, y pas grand monde qu’elle respectait, et croyez moi que quand elle voulait vous le faire comprendre….elle était balaise. Disons que quand on est pas smoker, on est rien pour elle. Moi ça va que je connais bien Zerval… Enfin…Je faisais tourner le liquide ambré avant d’en avaler une rasade cul sec. Ha !


Revenir en haut
Havoc
Smoker/Humain

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Mer 26 Jan - 14:25 (2011)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé] Répondre en citant

Les informations défilaient dans son cerveau sans s'y imprimer convenablement. Elle écoutait la conversation sans la comprendre, n'entendant qu'un charabia étouffé par la brume qui s'opacifiait dans son crâne. Regard fixe. Mains immobiles. Attendre. Elle sentait les aspérités du bois de la table sous ses doigts, les sensations étaient décuplées. Chaque rainure, chaque noeud dévoilait sa complexité au toucher. Inutile de dire qu'elle ne releva rien des requêtes de Zerval. C'était la montée proprement dite du cachet. Sa nuque se crispa, et elle dodelina de la tête, essayant de raccrocher les wagons. Qu'avaient-ils dit ? Ils n'avaient toujours pas fini de discuter ?! Pourquoi était-ce si... Ooh. Ah... Ah... Elle leva les yeux vers le plafond, qui ondulait doucement en changeant de couleur. Blast ? Son rythme cardiaque accéléra, elle le sentit pulser dans ses tempes. Puis tout se figea. Non. NON ! Si proche ! MERDE ! Son poing s'abattit sur la table. Autour le silence se fit. Elle prit sa tête entre ses mains, imperméable au monde extérieur. MERDE ! Elle avait envie de hurler mais sa voix s'était éteinte, ou elle avait oublié comment l'utiliser, il ne sortit de sa gorge qu'un odieux croassement rauque. Ses jambes tremblaient.

Non. Déception. Échec. Elle releva la tête, les yeux injectés de sang. Était-ce passé ? Elle entendait de nouveau ce qui se passait aux alentours, et sa mémoire lui rapporta les échanges importants qu'elle n'avait pu comprendre. Son désarroi ne mit pas longtemps à disparaître, car la drogue remplissait de nouveau son rôle inhibiteur. Elle flottait sur un nuage d'indifférence. Très bien, elle viendrait, pourvu que l'entrevue prenne fin. Pourvu qu'on arrête de lui parler. Elle était fatiguée d'écouter. Ou était Zerval ? Parti ? C'était déjà ça. Plus vite il se mettait à l'ouvrage, plus vite elle aurait son matos. C'était pour ça qu'elle venait à la base, le matos. Cette livraison avait pris des proportions imprévues. Elle comptait en tirer avantage, mais elle craignait de nouveaux contretemps. Pas trop confiance en O'Kenelly. Elle était en deal avec trop de monde en même temps, jamais bon signe. Il y aurait toujours des laissés pour compte. Cette fois, c'était cette crevure de maire, mais la prochaine, ça pourrait être elle. Prudence.

"Je viens."

Elle n'avait rien de prévu de toute façon. Les jours qui suivaient, elle était sensée les passer à assembler le cam'tar. Elle se servit un dernier verre de whisky et le vida d'un trait. Il fallait impérativement qu'elle sorte, elle avait envie de détruire des choses. Ce serait sans doute mal vu de le faire ici après le coup d'éclat du Boss. Elle se pencha pour ramasser sa clope, éteinte. Elle avait du la laisser tomber. Elle la ralluma d'un coup de briquet et prit plaisir a sentir la fumée envahir ses poumons.

"Tu sais ou me trouver."

Elle bouscula sans ménagement un connard qui le bloquait le passage et sortit. Il ne dit rien. Dommage.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:13 (2018)    Sujet du message: Intérêt soudain pour l'inconnu. [Terminé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> # La colonie Neorbis -> Le Phenomen Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com